jeudi, 18 juillet 2019
  • Contact

    Pour poser une question, dire ce que mes historiettes vous font vivre...

  • Liens Internet

    Là où il fait bon se balader sur le net

  • Echange de bannières

    Faisons-nous connaître mutuellement

  • Mention légale

    Pour éviter les mauvaises surprises

A+ R A-

Melissa et son bout de fromage

Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Melissa, petite souris grise, vivait à Paris. Bien à l’abri dans un soupirail, elle passait le temps en regardant les passants lorsque son regard s’accrocha à un enfant. Il marchait en braillant sur le trottoir d’en face. Sa mère le traînait comme elle pouvait pour le faire avancer, tout en manœuvrant une poussette. Le turbulent bambin s’agita tant qu’il laissa échapper la fin de son goûter : un petit bout de fromage. Appâtée, Melissa entreprit de quitter son repaire pour aller s’en repaître.

Elle sortit son museau, regarda à gauche, regarda à droite puis, ne détectant aucun danger, fila doit devant elle. Malgré ses précautions, elle fut stoppée par la galopade de citadins si pressés qu’elle ne les avait pas vu venir. Personne n’aperçut Melissa mais elle dû battre en retraite. La petite souris reprit son souffle et ses esprits puis repartit à l’assaut du trottoir. Quelques secondes plus tard, elle se jeta dans le caniveau pour s’y cacher. Elle n’eut pas le temps de s’y reposer car, déjà, la roue d’une voiture fonçait vers elle. Pour ne pas périr écrasée, Melissa bondit au centre du véhicule qui s’immobilisa. L’effrayant vrombissement du moteur cessa et elle resta seule, tapie dans l’ombre, avec sa peur. De sa cachette, elle pouvait voir une horde d’automobiles et de motocyclettes déferler sur la chaussée. Lorsque le flot s’interrompit, la souris courut courageusement jusqu’à l’autre côté de la rue. Pantelante, elle tendit ses oreilles. N’entendant pas de pas, elle se hasarda à laisser pointer le petit bout de son nez à la lisière du caniveau. « Chic, personne sur le trottoir ! » se dit-elle. D’un bon, elle entama alors une course finale vers le bout de fromage. Elle l’avait presque atteint lorsqu’un oiseau s’en saisit. Déçue, Melissa le regarda s’envoler. Elle reconnut alors une pigeonne qu’elle avait vu longuement couver ses œufs. « Ses petits ont dû naître » pensa-t-elle. Plaçant la faim des enfants bien au dessus de sa gourmandise, Melissa lui abandonna de bon cœur l’objet de sa convoitise.

0
0
0
s2sdefault
Nous aimons bien...